Pourquoi choisir un poêle à bois ?

Au delà de l’agrément de la flamme, le bois constitue, malgré les apparences, une source d’énergie de chauffage économique, écologique car durable et renouvelable.

Le bois est aussi peu polluant, les appareils modernes ayant d’excellents rendements, assurant la combustion totale de tous les composants du bois.

La combustion

La combustion se décompose en trois phases :

1- le séchage, ou évacuation de l’eau libre
2- la pyrolise ou combustion des éléments carbonés du bois avec dégagements gazeux
3- l’oxydation ou combustion des gaz libérés, possible grâce à un apport d’air avant leur sortie de l’appareil et grâce à une température suffisamment élevée

Le séchage et la pyrolyse permettent le dégagement d’environ 30% de l’énergie disponible.
Les foyers à feux ouverts se limitent à ces deux phases et sont donc inefficaces et polluants.

Les appareils modernes, certains ayant 84% de rendement, produisent peu de cendres, délivrent la quasi totalité de l’énergie disponible et sont peu polluants .

Le bois de chauffage

Pour une combustion optimale, il convient de n’utiliser que du bois sec, dont l’humidité, mesurée au cœur des fibres, est inférieure à 20%.

La durée de séchage moyenne du bois est de 18 mois, en bûches refendues au delà de 15cm de diamètre.

Les conditions de stockage optimales du bois à sécher sont en tas ne reposant pas directement sur le sol, non bâché, éventuellement couvert ou sous abri permettant une bonne circulation d’air et en bûches refendues.

Un stère de bois correspond à un mètre cube de bûches de longueur 1m, 0,8m3 de bûches de 50 cm et 0,7m3 de bûches de 33cm.

Le pellet (ou granulé de bois)

Le pellet est un petit cylindre (Ø 6mm, pour 2 à 3 cm de longueur) de bois déchiqueté et compressé, dont toute l’eau libre a été évacuée.

Il ne contient aucun additif et a un pouvoir calorifique supérieur à celui du bois sec à 20%.

L’énergie disponible n’étant plus consommée par la phase de séchage, la combustion produit très peu de cendres.

Il est composé exclusivement ou très majoritairement de résineux, la matière première étant quasi inépuisable.

En vrac ou conditionné en sac de 15 kg, il permet l’automatisation, totale ou partielle, de l’alimentation en combustible d’une chaudière ou d’un poêle.

Comparaison du coût des énergies de chauffage

Le bois reste l’énergie de chauffage la moins chère. 
Le tableau ci-dessous en est une démonstration, établie à partir de données officielles.

Contrairement à d’autres sources d’énergie, la forêt est en expansion en France et peut être renouvelée grâce à une bonne gestion.
Les sites de production de pellets se développent sur l’ensemble du territoire national.
Le bois reste un moyen sûr, fiable et pérenne de se chauffer en France.

Coût du chauffage (en c€/kWh)​

Bois déchiqueté (25€/m2)
2,7
Bois bûche (55€/stère)
3,6
Granulés de bois (Vrac - 200€/tonne)
4,1
Granulés de bois (sac de 15kg - 250€/tonne)
5,1
Gaz naturel (tarif B1 - 23260 kWh/an)
6,7
Fioul (livraison de 1000 à 2000L)
8,6
Electricité (13000 kWh/an dont 5000 kWh en heures creuses - contrat 9 kVA)
11,2
Propane (34890 kWh/an + location citerne)
11,7